PHILIP RICHARDSON

philip richardson bioNé en Grande-Bretagne, Philip Richardson grandit aux Pays-Bas. Il obtient son diplôme de musicologie à l'Université de Cambridge. Il commence ses études de pianiste chef de chant à la Royal Academy of Music à Londres – où il remporte le prix Evelyn German - puis à la Hochschule für Musik à Hanovre.
Il rentre comme artiste en formation à l'opera studio du Teatro alla Scala de Milan et puis à l’Opéra National du Rhin à Strasbourg, ou il travaille sur des productions de L’Occasione fa il ladro et Le Convenienze ed Inconvenienze teatrali au Teatro alla Scala et Don Pasquale à l’Opéra National du Rhin.
De 2011 à 2014 il fait partie de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris. Il accompagne de nombreux concerts à l’Amphithéâtre Bastille et à l’Auditorium du Louvre. Il est chef de chant sur La Resurrezione, La Finta Giardiniera, L’Isola disabitata. Il est chef de chant et claveciniste pour Il Mondo della luna.
A l’Opéra national de Paris, il assure les répétitions piano de La Veuve joyeuse (direction musicale Asher Fisch), du Barbier de Séville (Marco Armiliato) de La Clemenza Di Tito (Tomas Netopil) et de Rigoletto (direction Nicola Luisotti). Il travaille aussi pour leur projet avec les écoliers de la région Parisienne "Dix mois d'école à l'Opéra".


En juillet 2012, il suit un programme d’études d’oeuvres de Britten et Messiaen à l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence où il est à nouveau invité en juillet 2013. Il accompagne des master classes dirigées par Teresa Berganza et Jennifer Larmore au Luxembourg. Il participe à des master classes dirigées par Christoph Prégardien, Malcolm Martineau, Anne Murray, Roger Vignoles et Nathalie Dessay à Aldeburgh, Angleterre.
Depuis l'été 2014 il travail comme répétiteur pour les chanteurs de la Chapelle Musicale Reine Elizabeth à Bruxelles, ou il accompagne aussi les masterclasses de José van Dam.
Projets comme chef de chant pour la saison 2016-2017 comprennent Orphée et Eurydice à l'Opéra de Dijon, Bastien et Bastienne et la Veuve Joyeuse à l'Opéra de Paris, et un opera de Henri Sauget, Tistou, à l'Opéra de Rouen.